Bryn Mawr Classical Review

BMCR 2014.01.05 on the BMCR blog

Bryn Mawr Classical Review 2014.01.05

Heinz Heinen (ed.), Handwörterbuch der antiken Sklaverei (HAS). Lieferung I-IV (2012). Forschungen zur antiken Sklaverei, Beiheft 5.   Stuttgart:  Franz Steiner Verlag, 2012.  Pp. 36; 1 CD.  ISBN 9783515089197.  €175.00.  


Reviewed by Antonio Gonzales, Université de Franche-Comté (Besançon) (antonio.gonzales@univ-fcomte.fr)

Preview

Ce quatrième CD Rom du Handwörterbuch der antiken Sklaverei (HAS) ajoute de très nombreuses nouvelles entrées à un corpus dont l’objectif est de recenser l’intégralité des occurrences et des lemmes relatifs à l’esclavage antique dans les sources antiques mais aussi dans leurs réceptions ultérieures. Ce travail, placé sous la responsabilité éditoriale de Heinz Heinen (Mainz), décédé le 21 juin 2013, a été réalisé grâce à la coordination rédactionnelle de Johannes Deissler (Mainz) et d’Andrea Binsfeld (Trier), mais aussi grâce à la coordination informatique du centre informatique de l’université de Trêves pour la conception et la réalisation de la base de données (BDD).

Le CD Rom est accompagné d’un livret de 36 pages, rédigé en allemand, qui décrit les procédures d’utilisation et d’interrogation de la base de données textuelles. Le contenu de l’information spécifique pour la réalisation et pour l’utilisation de la BDD HAS est expliqué dans les deux premières parties de la notice. Elles facilitent la compréhension des procédures d’interrogation de la BDD pour la consultation et le maniement du CD Rom.

Une introduction de sept pages replace la réalisation de la BDD dans un projet scientifique qui remonte à la fin de l’année 1950, initié par Joseph Vogt, poursuivi par Heinz Bellen et amplifié aujourd’hui sous la responsabilité de Heinz Heinen au sein de la Mainzer Akademie der Wissenschaften und der Literatur. Au total ce sont 51 projets de recherche sur l’esclavage antique qui ont été réalisés et publiés chez Franz Steiner Verlag à Stuttgart.

Le projet HAS s’inscrit dans la perspective initiale des Forschungen zur antiken Sklaverei qui était de recenser et de lancer des projets d’étude du phénomène servile dans le monde antique, non seulement gréco-romain, mais intégrant aussi le monde de l’Orient ancien, l’Egypte tout en tenant compte des recherches sur les formes de dépendance dans la Chine et l’Inde anciennes.

De la même manière le cadre chronologique est pensé comme élastique en tenant compte de chronologies élargies, en amont et en aval des formes attestées de l’esclavage méditerranéen, permettant d’intégrer des corpus orientaux, alto-médiévaux ou byzantins.

Il s’agit, dès le départ, de cerner au plus près les manifestations textuelles, épigraphiques, littéraires, juridiques des réalités économiques, sociales, juridiques et culturelles des mentalités antiques sur la question de l’esclavage en développant une recherche pluridisciplinaire associant historiens de l’Antiquité, historiens du droit, philologues, philosophes, archéologues, historiens des religions, de la médecine et linguistes. Pour cela, le projet HAS a développé des procédures informatiques à même de pouvoir interroger, à travers la BDD, les formes textuelles de l’expression de l’esclavage sous les angles les plus variés des sources écrites selon une méthode de recherche homogène.

La constitution de la BDD est pensée pour permettre de développer une analyse scientifique des données textuelles sur l’esclavage antique, sachant que cette question centrale a été et demeure très discutée quant à sa place du point de vue quantitatif et opérationnel tant du point de vue social qu’économique notamment.

La compilation, le catalogage et l’indexation des différentes mentions relatives à l’esclavage sont le résultat d’un travail inscrit dans la longue durée et susceptible de se poursuivre à l’avenir par l’extension géographique, chronologique et thématique du corpus global. Certains lemmes et notices contenus dans ce dictionnaire ont déjà été exploités dans des monographies, notamment celles du Corpus der römischen Rechtsquellen zur antiken Sklaverei (CRRS).

La construction de la BDD est le résultat d’une opération qui a vu le jour en 1977 par la formalisation du projet et la constitution progressive d’une bibliothèque dédiée, la mise en œuvre d’un réseau regroupant pas moins de 56 collaborateurs de 9 pays européens. Le concept réside dans la volonté de proposer aux chercheurs une BDD dont les items sont classés alphabétiquement et de la manière la plus exhaustive possible afin de constituer une base de référence scientifique à l’échelle internationale, valable pour les spécialistes des civilisations du monde antique mais également pour être un élément de référence méthodologique pour les chercheurs s’intéressant à l’esclavage aux périodes ultérieures y compris ceux qui s’intéressent à l’esclavage dans le monde aujourd’hui qui frappe plus de 20 millions de personnes selon les organisations internationales.

Le spectre chronologique ainsi pris en compte va de la civilisation minoenne à Actium pour le monde grec en incluant l’espace méditerranéen et celui de la Mer noire, ainsi que les territoires englobés dans le monde hellénistique des diadoques. Le monde romain comprend l’espace compris par la présence de Rome depuis sa fondation jusqu’en 284 après J.-C. Les éditeurs ont souhaité créer une rubrique Antiquité tardive qui va jusqu’à l’invasion des Lombards en 565 pour l’Occident et la mort de Justinien pour l’Orient.

Ce sont au total plus de 1000 notices, ordonnées selon l’alphabet allemand, qui sont mises à disposition des chercheurs. Les alphabets antiques sont normalisés pour faciliter la translittération et l’interrogation via le CD Rom. On peut chercher un lemme, un texte ou le lemme dans le texte où il se trouve. Ainsi on peut contextualiser le vocabulaire relatif à l’esclavage ou à l’affranchissement. Le chercheur a ainsi accès facilement aux sources dans leur contexte, ainsi qu’à la bibliographie scientifique spécifique. Le livret donne de multiples exemples de recherche afin de faciliter la progression de la recherche au sein de la BDD.

Le chercheur devra disposer d’un système d’exploitation Windows XP, Vista ou Windows 7 ou d’un Mac OS X 10. 5 au minimum. Le travail se fait à partir du CD Rom qui affiche, dès son chargement, un menu listant des signets de recherche, d’interrogation, de réglages d’extras et d’aide. A partir de ce menu principal, on peut pratiquer une recherche par mot et voir apparaître en lien des textes, des articles en pdf et construire des listes d’occurrences que l’on peut ensuite enregistrer pour une utilisation ultérieure. De la même manière que l’on mène une recherche sur un lemme particulier, on peut combiner plusieurs recherches à partir des procédures d’interrogation symbolisées par des icônes qui remplacent les combinatoires traditionnelles par oder, und ou nicht.

Le CD Rom Handwörterbuch der antiken Sklaverei (HAS) nous offre donc un bel instrument pour la recherche sur l’esclavage antique à partir d’un corpus pluridisciplinaire.

Read comments on this review or add a comment on the BMCR blog

Home
Read Latest
Archives
BMCR Blog
About BMCR
Review for BMCR
Commentaries
Support BMCR

BMCR, Bryn Mawr College, 101 N. Merion Ave., Bryn Mawr, PA 19010